LES BIENFAITS DES PLANTES

Les bienfaits des plantes

QU’EST-CE-QUE LA PHYTOTHERAPIE ?
 

La phytothérapie est une « médecine » traditionnelle ancestrale basée sur l’utilisation des plantes à des fins thérapeutiques. Elle est encore aujourd’hui très répandue à travers le monde.

 

En France, la phytothérapie est considérée comme une médecine douce. 

 

Si les progrès et l’essor de la médecine scientifique et l’apparition des médicaments modernes ont été marqués par un fort déclin pour cette pratique fin du 19ème siècle, les années 1970 ont vu un regain d’intérêt pour les plantes médicinales. De nombreuses recherches scientifiques ont été réalisées à travers le monde.


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Communauté Européenne ont créé des organismes (tels la Commission E et l’ESCOP) chargés de recenser les usages traditionnels des plantes, les valider sur le plan scientifique et mieux comprendre leurs mécanismes sous-jacents.

 

Deux orientations majeures sont actuellement utilisées :


•    une approche basée sur les connaissances ancestrales qui s’intéresse aux effets de la plante dans sa globalité sur l’ensemble de l’organisme,


•    une approche faisant appel  aux avancées des recherches biochimiques et scientifiques pour rechercher les extraits actifs de chaque plante.

 

De plus afin de pouvoir être utilisées en phytothérapie les plantes médicinales utilisées doivent répondre à plusieurs critères :


•    Etre dépourvus de tous principes actifs toxiques,


•   faire l’objet d’un contrôle rigoureux et strict attestant l’absence de germes et de bactéries potentiellement pathogènes, de métaux lourds, de résidus de pesticides, d’OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).
 

 

Le sourcing des Plantes

Pour un maximum d’efficacité et de fiabilité, les plantes utilisées en phytothérapie doivent impérativement répondre à certaines exigences :


•    absence de principes actifs toxiques,


•    absence de germes, bactéries potentiellement pathogènes, métaux lourds, résidus éventuels de pesticides, OGM.
Il convient ensuite de bien connaître l’espèce végétale et la composition chimique de chaque plante :


•    soit on utilisera une partie de la plante, chacune des parties (racine, feuille, fleur …) pouvant avoir des applications thérapeutiques différentes,


•    soit on prendra la plante dans sa totalité pour sa synergie d’action : on parle alors de « totum ».
Le lieu et le moment de la récolte sont également très importants : de leurs choix dépend la concentration en principes actifs de la plante.


Il est souvent intéressant d’associer plusieurs plantes dans une même préparation, la synergie d’action de l’ensemble des plantes choisies étant supérieure à l’action de chacune des plantes prises séparément.
De même, elles peuvent être associées à des vitamines, minéraux, oligo-éléments et venir en complément d’une médication classique.


Enfin, le mode d’extraction, le conditionnement (gélule, comprimé, extrait aqueux, huile essentielle…) et la conservation, spécifique à chaque plante, détermine à la fois la qualité et l’efficacité de la préparation.